Origines de la Famille *BENOIT* dit *LIVERNOIS*



PAUL BENOÎT dit Nivernois

C'est à Châtillon-en-Bazois de la province française du Nivernois que nous est venu le premier Benoît à fonder un foyer en Nouvelle-France. Après la révolution française, Châtillon-en-Bazois est devenu l’un des chefs-lieux du département de la Nièvre, dans l’arrondissement de Château-Chinon. Paul Benoît, dit Nivernois ou aussi le surnom remplacé par Livernois, est né vers 1626 et fils de François Benoît et de Dimanche Chappelain.

Paul Benoit dit Nivernois, monte à bord du Saint-Nicolas, le 20 juin 1653, à Saint-Nazaire, ville portuaire située à l’embouchure de la Loire. Mais le navire est vermoulu, pourri, il fait eau de toutes parts. L’eau envahit la cale et menace de gâter les provisions. Il faut rebrousser chemin et trouver un autre navire. Le 20 juillet seulement, la Sainte-Marguerite lève les voiles vers Québec.

Hélas, comble de malchance, la maladie se déclare sur le vaisseau, plusieurs sont malades et huit meurent en mer.Enfin le lundi 22 septembre 1653, "La Sainte-Marguerite"arrive à Québec, puis le 16 novembre, il acoste à Ville-Marie.

Paul Benoît ne manque pas d’ouvrage comme charpentier, même maçon. À l’été 1658, il fréquente une demoiselle nouvellement arrivée de France, ÉlisabethGobinet, fille de Nicolas Gobinet et de Marguerite Lorgeleux, née vers 1642, originaire de Gonesse au Vercin, arrondissement deMontmorency, archevêché de Paris. La bénédiction nuptiale est célébrée le 16 septembre 1658, entre Paul Benoît, 32 ans et Élisabeth Gobinet, âgée de17 ans environ.

Il faut être toujours aux aguets, jour et nuit, tant la pression iroquoise menace la bourgade de Montréal. Vingt escouades volantes composées de sept hommes chacune se sont formées en janvier 1663. Paul fait partie de la sixième,avec Étienne Trudeau, FrançoisBailly, Jean Desroches, Nicolas Godé et Pierre Pépin, sous la direction du caporal Gilbert Barbie.

En 1667, Paul Benoît possède 12 arpents de terre cultivées, à l’est de Ville-Marie, aujourd’hui près de la rue Iberville, vis-à-vis l’île Sainte-Hélène.

C’est un charpentier racé, les belles charpentes intéressent plus Paul, que les terres bien cultivées.

Vers 1674, Paul traverse le fleuve pour s’établir sur la rive sud, plus précisément à Longueuil. Élisabeth Gobinet et Paul Benoît ont onze enfants, en l’espace de vingt ans. La sixième nous concerne, baptisée Hélène Benoît, le 19 septembre 1667, à Ville-Marie. Hélène épouse le 21 janvier 1686, l’ancêtre et soldat Guillaume Goyau, dit Lagarde, né vers 1661, originaire de St-Seurin de Cursac, dans le Bordeaux, en France.

Dix-huit jours avant, Paul le père et ancêtre des Benoît est inhumé à Boucherville, mort le 1erjanvier 1686. Puis le 3 avril 1715, à Saint-Antoine de Longueuil, Élisabeth Gobinet rend l’âme à 76 ans.



Paul Benoît dit Nivernois

*Site de Luc Trépannier - Les Grandes Familles*



©  ~2002~2013 - Tous droits réservés.